Patrick Fiori "Si tu revenais" lyrics

Translation to: EN IT

Y en a plein les chansons plein les romans de gare
Y en a plein les scénars, des histoires comme notre histoire
Un homme aime une femme et finit par y croire
Passe un autre et tout passe, et que veux-tu qu'on y fasse ?
Je vais pas faire de vagues, oh, n'aie pas peur
C'est pas le genre de la maison c'est pas le genre de mon cœur
On fera pas les pages des faits divers
Être raisonnable, je sais faire, y aura pas de combat, de guerre

Mais si jamais, si tu revenais, dis rien, laisse à l'entrée les mots
On sait jamais, si tu revenais
C'est comme si l'on ouvrait tous mes volets, le soleil aussi reviendrait

Il tout faut prendre, vivre tout ce qu'on doit vivre
On ne peut rien construire sur des regrets, des soupirs
Faudra qu'il t'aime autant que moi, pas si facile
Y a pas d'amour immobile, le temps dévore, nous abîme
Pour mieux voir il faut parfois des distances
Je te souhaite heureuse en tout cas, c'est la seule évidence
Peut-être même que c'est mieux comme ça
Une autre me plaira, on sait pas, et qui vivra verra sans toi

Mais si jamais, si tu revenais, dis rien, laisse à l'entrée les mots
On sait jamais, si tu revenais
C'est comme si l'on ouvrait tous mes volets, le soleil aussi reviendrait.

Songs and cheap paperbacks and movie scripts
are full of stories like ours
A man loves a woman and ends up believing in it
Comes another and everything passes, there's no helping it.
I won't make a fuss, oh, don't be afraid.
That's not my way, not my heart's way.
We won't end up in the news in brief.
I know how to be reasonable, there will be no fight, no war.

But should you come back, don't say a thing, leave the words at the front door.
Should you come back, who knows?
the sun would come back too, as if all my shutters opened

We should take it all, live all we have to live
Nothing can be built on sighs and regrets
He will have to love you as much as I did, that's not so easy.
There is no such thing as still love, time devours, time ruins
Things are sometimes better seen from a distance
I whish you'll be happy, that's the only obvious thing
Maybe that's even for the better
I will like another, maybe, time will tell without you

But should you come back, don't say a thing, leave the words at the front door.
Should you come back, who knows?
the sun would come back too, as if all my shutters opened