Patrick Bruel "Maux d'enfant" Liedtext

Übersetzung nach: EN DE

[P.Bruel]
Tu rentres tôt, plus tôt qu'avant
Tu allumes ton ordi, tu attends
Ils sont tous là, derrière l'écran
Cette fois encore, c'est pas ta fête
Tu lis quand même, tu baisses la tête
Il faudra bien que ça s'arrête
Ces mots jetés, un peu pour voir
Derrière un clavier, va savoir
Quel enfant sage prend le pouvoir
Seul dans sa chambre, un gamin rit
Pour faire rire les autres avec lui
Et ça tombe sur toi aujourd'hui
Sèche tes larmes, Regarde-moi
J'ai encore plus mal que toi quand tes yeux me demandent 'Pourquoi ?'
On répète c'que l'on entend
On cherche sa place dans le vent
Mais ce n'sont que des Maux...d'enfants
Pour une fille, qui leur dit non
Pour un garçon qui aime un garçon
Pour une petite phrase à la con
Parce qu'au milieu, d'une cour d'école
Il n'y a pas qu'les ballons qui volent
Il n'y a pas que des jeux drôles
Qui est minable, qui est cador
Pour un blouson, ou un portable
C'est si facile de mettre à mort
Lève la tête, regarde-moi
J'ai encore plus mal que toi
(Yeah, Fouiny Babe)

[La Fouine]
Et on les croise à la pelle, les voyous virtuels
Les p'tites ont 13 piges, veulent déjà être sensuelles
Les murs n'ont plus d'oreilles ils ont Bluetooth ADSL
Et on joue au jeu de celui qui sera le plus cruel
Les commentaires appellent au secours, parfois les mots sont des larmes
Les claviers ça tire, les ordis sont des armes
'Maman j'reste dans ma chambre, maman j'ai pas trop faim, maman j'ai fait souffrir mais c'est court comme un refrain'
Rencontres sur le net, tu sais même plus qui tu vois
Privés sont les messages, plus besoin d'se casser la voix
Je t'aime pas SMS et tu me manques par e-mail
Tu m'as kiffé sur Twitter et t'as rompu par BBL
Moi quand j'étais petit on avait pas d'ordinateur
On restait jouer au foot et on parlait pendant des heures
Toi t'es seul devant l'écran, et même les jours de fête
Dis-moi avec qui tu surfes, j'te dirai qui tu traites

[P.Bruel]
Pourquoi ? Demande leur
Ils n'savent pas, ils croient jouer comme les grands
A d'autres guerres, à d'autres jeux d'enfants
Lève la tête, parle, je t'entends
Change le sens du vent
La haine se glisse, dans les bagages
A l'âge des livres d'images
(Yeah, comment lever la tête de mon clavier ?)
Sèche tes larmes, regarde-moi
(T'as qu'à ouvrir un ??? si tu veux parler)
Tellement d'entre-mots pour toi
(Papa j'ai plus trop l'temps, j'suis connecté)
Quand tes yeux demandent 'Pourquoi ?'
(J'suis tranquille dans ma chambre, tu sais bouger)
Si tu n'en parles pas.

[Patrick Bruel]

You're home early, sooner than before
You turn on your computer, you wait
They are all there behind the screen
This time again , it's not your party
You still read, you keep your head down
It's gonna have to stop

Those words thrown out, a little bit to see
Behind a keyboard, go find out
What wise child takes power
Alone in his room, a kid laughs
To make others laugh with him
And it's coming down on you today.

Dry your tears, look at me
I'm hurt worse than you
I'm in even more pain than you are when your eyes ask me,"Why?"
We repeat what we hear
We're looking for our place in the wind
But they're just a bunch of... children

For a girl who says no to them
For a boy who loves a boy
For a little stupid sentence
Because in the middle of a schoolyard
It's not just balloons that fly
It's not just fun games.
Who's loser? who's cute?
For a jacket, or a laptop
It's so easy to kill
Raise your head, look at me.
I'm in even more pain than you are
I'm hurt worse than you

[La Fouine]
Yeah, Founy Babe, Yeah!
And we meet them in spades, virtual thugs
The little girls are 13 and already want to be sensual
Walls no longer have ears they have Bluetooth ADSL
And we play the game of whoever's going to be the cruelest
Comments call for help, sometimes words are tears
Keyboards fire, computers are weapons
"Mommy, I'm staying in my room, mommy, I'm not too hungry, mommy, I've hurt but it's short as a chorus."
Online dating, you don't even know who you see anymore
Private are the messages, no need to break your voice
I love you by SMS and I miss you by e-mail
You fell for me on Twitter and broke up with BBL.
Me when I was a kid, we didn't have a computer.
We'd just sit around playing football and talking for hours,
You're alone in front of the screen, and even on holidays
Tell me who you're surfing with, I'll tell you who you're dealing with

[Patrick Bruel]
Why?
Ask them, they do not know
they think they're playing like the big boys.
In other wars, in other children's games
Raise your head, speak, I hear you.
Change the wind direction
Hate slips into the baggage
At the age of picture books
(Yeah, how do I lift my head off my keyboard?)
Dry your tears, look at me.
(Why don't you open one ??? if you want to talk)
So many words for you
(Dad, I don't have too much time, I'm logged in)
When your eyes ask,"Why?"
(I'm quiet in my room, you know how to move)
If you don't talk about it.