Patrick Bruel "Dans Ces Moments Là" Liedtext

Übersetzung nach: EN

J'essayais d'écrire un discours
Marion fermait la grande maison
Manu râlait comme toujours
Les autres fumaient sur le balcon

Marco et François en costard
Evelyne et GéGé en retard
Pascale en larmes au coin de la rue
Je suis venu dès que j'ai su

Qu'est ce qu'on dit dans ces moments là
On s'embrasse on ne sait pas
Les mots sont tellement dérisoires

Qu'est ce qu'on fait de nos souvenirs
Nos larmes et nos fous rires
Quand part un peu de notre histoire

Une chambre bleue 16 ans à peine
Ta première fois ... Qu'elle était belle
Nos éclats de rire dans le couloir
Tellement jaloux fallait nous voir

Les parties d'échecs les moustiques
Nos grandes engueulades politiques
Vos regard noirs pour me faire taire
J'allais trop loin avec ton père

Qu’est ce qu'on dit dans ces moments là
On se serre dans les bras
On baisse les yeux comme des enfants

Il aurait voulu qu'on se marre
Que je prenne ma guitare
Et que tout le monde chante comme avant

Cette mélodie de Sanson
Une drôle de vie un frisson
Juste quelques notes d'adolescence
Comme des enfants qui s'avancent
C'est dingue ce qu'ils te ressemblent

On se retrouve en file indienne
A jeter de la terre sur nos larmes
Même si tu t'es trompé d'adresse
On est tous là au rendez-vous

Et puis envie de voir la mer
Faire la route à l'envers
Vers le café de nos promesses
A Cadaquès

Marion m'a regardé
J'ai souri à Marco
Laurence a hésité
Paul a dit oui
Caro m'a jeté les clefs
On était déjà dans l'auto ... 4 3 2 1 0

Il aurait voulu une fanfare
Que la voiture démarre
Surtout qu'on roule à perte de vue

Qu'est ce qu'on chante dans ces moments là
Même si le cœur n'y est pas
On suivra cette route
Qui continue

I tried to write a speech
Marion was closing the big house
Manu was complaining like always
The others were smoking on the balcony

Marce and François in suits
Evelyne et GéGé late
Pascale in tears at the corner of the street
I came as soon as I knew

What does one say in times like these
We embrace each other, we don't know
Words are so pathetic

What does one do with one's souvenirs
Our tears and our crazy laughter
When a part of our story disappears

A blue bedroom, not even 16 years old
Your first time... How she was beautiful !
Our bursts of laughter in the hallway
So jealous, you had to see us

The games of chess, the mosquitos
Our huge political debates
Your dirty look to make me shut up
I went too far with your father

What does one say in times like these
We hold each other in our arms
We close our eyes like children

He would have wanted us to laugh
Me to play my guitar
Everyone to sing like before

Sanson's melody
A funny life, a shiver
Just some hints of adolescence
Like children who move forward
It's crazy how they resemble you

We find ourselves in single file
To throw earth on our tears
Even though you got the wrong address
We are all here at the get-together

And now I feel like seeing the sea
Like going down the street the other way
Toward the cafés of our promises
To Cadaquès

Marion looked at me
I smiled at Marco
Laurence hesitated
Paul said yes
Caro threw me the keys
We were already in the car... 4 3 2 1 0

He would have wanted a fanfare
The car to start
Especially us to drive as far as the eye can see

What does one sing in times like these
Even if our hearts aren't in it
We'll follow this street
That continues