Слова песни "Tout semble si" Zebda

Перевод на: EN

Tout semble si apaisé dans ma ville
Si je suis fou, que cache cet asile?
Ces Africaines aux cheveux lisses
Qui malgré tout l'avaient faite métisse
Tous ces sourires qui coulent à flots
Et tant de bourses à boire des chocolats chauds
Tous ces enfants à qui il ne manque rien
Et les terrasses qui ont fait le plein
Je suis fracas quand la foule est tranquille
Et toi tu sembles si apaisée ma ville

Mais n'attends pas qu'ils reviennent
Même s'ils n'ont pas d'armes tu vois
N'attends pas qu'ils reviennent
Ils ont pris quatre villes déjà
N'attends pas qu'ils nous tiennent
Même s'ils n'ont pas d'armes ils sont là
N'attends pas qu'ils reviennent

Y manque que le sable et le soleil couchant
Y manque que la mer y'a déjà les marchands
Y'a même un peu de vent qui fouette
Et les pigeons qui font semblant d'être des mouettes
Des jambes nues et des cuisses croisées

Comme un certain l'a écrit, "la Nausée"
Tous ces goûters à vous dégoûter du bonheur
A pas aimer, qu'il soit bientôt quatre heures
Je suis fracas quand la foule est tranquille
Et toi tu sembles si apaisée ma ville

Mais n'attends pas qu'ils reviennent
Même s'ils n'ont pas d'armes tu vois
N'attends pas qu'ils reviennent
Ils ont pris quatre villes déjà
N'attends pas qu'ils nous tiennent
Même s'ils n'ont pas d'armes ils sont là
N'attends pas qu'ils reviennent

Tout semble si apaisé dans ma ville
Mais j'y crois pas, tout ça c'est trop facile
Toutes les villes se prennent avec des mots
Y'a toujours une moitié pour dire bravo
C'es pas la guerre, c'est dépassé

On me dit: "c'est qu'un mauvais moment à passer"
En tout cas si je lâche mon lasso
Ils seront à la porte de mon ghetto
Comme à Toulon, Orange ou Marignane
Mais je m'en fous, ici on aime la castagne

Mais n'attends pas qu'ils reviennent
Même s'ils n'ont pas d'armes tu vois
N'attends pas qu'ils reviennent
Ils ont pris quatre villes déjà
N'attends pas qu'ils nous tiennent
Même s'ils n'ont pas d'armes ils sont là
N'attends pas qu'ils reviennent

Everything seems so peaceful in my city
If I am crazy, what is this sanctuary hiding?
These Africans with their sleek hair
Who have made it as Métis1despite everything
All these smiles that flow freely
And so many grants to drink hot chocolate
All the children who want for nothing
And the crowded terraces
I am the din when the masses are quiet
And you seem so peaceful, my city

But don't wait for them to come back
Even if they have no weapons, you see
Don't wait for them to come back
They've already taken four cities
Don't wait for them to take us
Even if they have no weapons, they're there
Don't wait for them to come back

All that's missing is the sand and the setting sun
All that's missing is the sea, the merchants are already there
There's even a little wind whipping
And pigeons pretending to be seagulls
There are bare legs and crossed thighs

As someone wrote, "Nausea"2
All these snacks to make you sick off of happiness
To make you hate that it will soon be four o'clock
I am the din when the masses are quiet
And you seem so peaceful, my city

But don't wait for them to come back
Even if they have no weapons, you see
Don't wait for them to come back
They've already taken four cities
Don't wait for them to take us
Even if they have no weapons, they're there
Don't wait for them to come back

Everything seems so peaceful in my city
But I don't believe it, it's all too easy
All cities are taken with words
Half the people will always be there to say bravo
This isn't war, that's out of fashion

They tell me: "this is just a bad time that you have to get through"
In any case if I throw my lasso
They will be at the door of my ghetto
Like in Toulon, Orange, and Marignane3
But I don't care, we love fistfights here

But don't wait for them to come back
Even if they have no weapons, you see
Don't wait for them to come back
They've already taken four cities
Don't wait for them to take us
Even if they have no weapons, they're there
Don't wait for them to come back