Patrick Bruel "Lettre au Père Noël" Liedtext

Übersetzung nach: EN LV

Une lettre au Père Noël
Que tu écris de mes mains
Et une jolie aquarelle
Pour lui montrer le chemin
Des tout petits bras s'agitent
Pour me dire d'écrire plus vite
Que le traîneau va partir
Que les lutins doivent dormir
Tu veux un bus, un tam-tam
Un hibou qui parle anglais
Et des chaussures pour la dame
Qui vit dehors toute l'année
Un cœur neuf pour papy Ben
Que Louise te fasse un baiser
Des mercredi sans sirène
Voir le pays ou je suis né.

La vie tourne comme un remue manège
Et les lettres
Viennent mourir dans la neige
Et sous les rêves
Il y a parfois, des pièges
La vie tourne
Et détourne le manège
Mais voila
Tout le monde n'a pas sont siège
Comment on monte
Et comment on se protège

Pour Loïc un pull qui pique
Léon un accordéon
Et puis un train électrique
Et des chagrins qui s'en vont
Moins de gens qui se chamaillent
Moins d'oiseau en robe noire
Des polochons pour champ de bataille
Et des bonbons pour la mémoire
Des poésies qui se retiennent
Et que mon copain revienne
Qu'il ait des cheveux,
Qu'on rigole
Sans lui je m'ennuie à l'école
Pourquoi la vie sa s'arrête
Est-ce que l'amour ça se prête
Est-ce que la Terre tourne bien ronde
Les cadeaux Dis, c'est pour tout le monde

La vie tourne comme un remue manège
Et les lettres
Viennent mourir dans la neige
Et sous les rêves
Il y a parfois, des pièges
La vie tourne
Et détourne le manège
Mais voila
Tout le monde n'a pas sont siège
Comment on monte
Et comment on se protège

Ta petite lettre me révèle
Des mots qu'on entendaient plus
Et des boules de neige fondue
Coulent de mes yeux
Vers ton ciel

A letter to Father Christmas
that you wrote with my hands
A pretty little painting
to show him where to go
Your little arms are waving
To tell me to write faster
The sledge is about to leave
The elves have gotta sleep
You want a bus, a tambourine
An English-speaking owl
And shoes for the lady
Who lives outside the whole year round
A new heart for daddy Ben
A kiss from Louise
A Wednesday with no sirens
To see the country where I was born

And life goes round like a carousel
And letters
start to die in the snow
In our dreams
are sometimes traps
Life goes round like a carousel
But not everyone gets a seat
How do you get on? And how do you keep safe?

Loic gets an itchy jumper
Leon an accordion
And also an electric train
And his sorrows to go away
Fewer people bickering
Fewer birds in black dresses
Pillow fights instead of wars
Sweets to remember
Lasting poems
And my friend to come back
That he’ll have hair, that we’ll laugh
Without him, I’m bored at school
Why does life have to stop?
What do you get out of love?
And is the earth still turning?
Does everyone get presents?

And life goes round like a carousel
And letters start to die in the snow
In our dreams are sometimes traps
Life goes round like a carousel
But not everyone gets a seat
How do you get on? And how do you keep safe?

Your little letter wakes in me
Words we no longer hear
And melted snowballs
Run from my eyes to your skies.