Terroristic russia is bombing Ukraine now.
Please, go and ask your governments to stop them.
Ask to switch them off SWIFT, payments, exports, EVERYTHING!
Help Ukraine financially:
Bank of Ukraine

Diam's "I Am Somebody" Liedtext

Übersetzung nach: EN PT

I am Somebody...

J'ai passé 28 ans de ma vie à rechercher un équilibre
Pourtant libre de mes tripes, je me sentais toujours vide
Prisonnière de mes tourments, j'aurai tout fait pour qu'on me libère
Adolescence sans père, ma mère blindait le frigidaire
Crise identitaire, je ne me sentais pas française :
Peu m'importait la Deuxième Guerre, la Marseillaise et Louis XVI
J'suis pas d'ici moi, c'est écrit sur mon passeport
J'veux être MC moi, et je ne serai jamais Bachelor
Toujours en marge quand les minettes portaient jupes et barrettes
Mon baggy était large, bagarreuse, Eh mec ! Rien ne m'arrête !
Assoiffée par l'interdit, j'étais rebelle sans le savoir
La paix et l'âge m'ont adouci, alors j'ai comme trouvé à boire
Le ventre plein, j'avais la rage au coeur du bide
Et le coeur sur la main, j'crois qu'j'suis généreuse depuis que j’suis petite
Sans vantardise aucune, c'est juste que c'est dans ma nature
J'avais beau jouer les dures, dans le fond je n'étais qu'une plume

I am Somebody...

1 mètre 68 de hauteur, 40 centimètres de largeur
Moi j'étais tout, sauf un moteur pour les petits mecs en chaleur
Alors, en manque de regard, car les copines avaient la côte
J'ai mis un pied dans l'espoir et l'autre dans le Hip-Hop
Mon ambition : Rapper mieux que tous ces petits rappeurs
Qui me disaient : "T'as vraiment pas la gueule de l'emploi, ma gueule !"
Un premier album cartonné dans trop de presse
J'étais l'échec en personne, en galère, j'avais des dettes
Petite babtou, abîmée, le cheveu noir, le regard pur
J'ai perdu ma dignité, séquestrée dans la nature
Tu connais ma souffrance, elle m'a rendu Brut de Femme
Je n'aimais plus mon apparence, alors j'me suis rasée le crâne
Un côté Pink, un côté punk, en tout cas pile à côté
Si les Kate Moss prennent de la coke bah, je suis moche !
Un côté fille, un côté thug, un côté "style à voter"
Si le rap, c'est de l'argent, bah j'suis la boss !

I am Somebody...

En 2003 c'est le come-back, "Dj" fait danser les campings
Mes délires dérangent le rap, mais je fais danser les Antilles
En Afrique, je me régale du Gabon au Sénégal
Banlieusarde en Nike, je me balade dans la jungle en Guyane
Sur le territoire Français, j'accumule les petites scènes
Je rappe, je cours, le public hurle, c'est pour ça que je suis faite !
J'aime trop les gens, ils me donnent tout l'amour dont je manquais
Puis je rencontre mes légendes, Joey Starr et Kool Shen...
En Tunisie dans le désert, au Maroc je joue mes titres
Et en guise de dessert, en Algérie j'me sens à Chypre !
Premier gros chèque, j'achète un apart' à ma mère
Trop chère la villa sur la mer, mais ça ça viendra après
On me regarde, quand je lézarde, on me shoot en loisirs
Pour ça qu'je tape des photographes et que je casse tout chez "Voici"
Ces salauds ne m'auront pas durant une année sous la Lune
Je disparais des spots lights et je retourne dans ma bulle ..

I am Somebody...

En 2006, je suis sur scène avant la sortie de l'album
Quand les médias me dégomment, Le public est mon atoll
Auprès d'eux je me sens mieux, à leurs yeux je suis BIG
Alors je fais de mon mieux, pour pas devenir droguée et VIP
Boostée par Dj Dimé, partout; même dans les stades !
Belgique et Suisse bouches bées devant le clash avec Marc
Quand on m'attaque, papa je dégaine ma calculette
Qu'ils se rappellent du chiffre qu'à fait mon single la boulette !
Avec le coeur, je fais du rap et je m'éclate avec la foule
En première page de tous les mags, je me retrouve avec la trouille !
Mais au Cameroun je me rends compte que la France c'est l'Alaska
Internet à fait de moi une star jusqu'à Madagascar
La chaleur en Côte d'Ivoire, les couleurs à Tahiti
Nouméa, les sages Kanak qui me parlent de la pluie
Je survole la Réunion, la mer en Hélicoptère
Plus tard je comprendrai qu'elle est plus belle vu de la Terre

I am Somebody...

Nous voici fin 2007, j'me retrouve seule dans mon apart'
Dans ma tête c'est le casse-tête, je suis millionnaire en Dollars
J'me sens coupable, c'est beaucoup trop pour mes petits épaules
Dieu est-il si bon que ça? Ai-je vraiment rempli mon rôle?
Alors je cherche des réponses, à mes doutes, mes cicatrices
Petite star, je suis fini, vu de la clinique psychiatrique
J'en sors en vrac-vrac, les-les médocs me montent au crâne
Aux victoires de la musique, ma gloire me monte aux larmes
Alors je fuis, je voyage, Île Maurice et Bali
Je rêve autant des Maldives que de marcher au Mali
Mes amis me soutiennent, me motivent et me guettent
Et ma mère cache sa peine sous des milliards de "je t'aime"
J'suis à cour de force quand dans la rue on me désigne
J'aime l'amour que l'on me porte, mais pas que l'on me surestime
Ça me gêne tous ces regards, ces filles en larmes quand elles me croisent
La gloire des médias me dépasse donc désormais je la toise

I am Somebody...

À l'heure qu'il est, j'écris ce titre le coeur rempli de périples
Sur mon Black Berry car Barak m'a fait aimer le mérite
04 novembre 2008, je m'envole pour l'Amérique
Dans les rues de NYC, je vis un moment historique
Des touristes, des visas, l'Amérique change de visage
Plus personne n'se dévisage, on est fier d'son héritage!
La Politique de l'espoir me rempli de combat
Moi aussi je veux y croire, moi aussi j'suis du Kenya!
Moi aussi je veux me battre et puis aider les démunis
Dans le monde si je le puis et dans mon pays désunis
Loin de Bastille, du 6 mai, des écharpes, des lacrymo
Je me revois criant "Sarko facho le peuple aura ta peau"!
Le fisc sait qu'j'ai fait un chèque d'un million d'euros à l'état
Mais si Dieu le Veut ça servira aux écoles, aux malades
Je me revois chez la comptable et chez le contrôleur fiscal
Je comprends qu'j'ai pris du grade, et que ma place est confortable

I am Somebody...

2009, je sais qu'ma force n'est pas seulement sur la scène
Mais aussi proche d'Amnesty que du Secours Populaire
Merci aux radios et télés de m'avoir servi de tremplin
À la presse et Internet malgré leurs nombres de pantins
Désormais qui m'aiment me suivent, les médias font ceux qu'ils veulent
Libre à vous de me jouer ou pas, je m'en fous des singles
Ce qui m'importe en vrai c’est que ma musique me rapporte
De la chaleur humaine, loin des clashs de mon Hip- Hop
Je n'veux plus que l'on m'observe, je veux juste que l'on accepte
Que ceux qui priment ce sont mes textes, pas la couleur de mon survêt'
Je ne veux plus de vos débats de merde le soir à la télé
C'est un combat de mère que je mène, c'est un combat d'épée
Donc je me fous de ton forum, le seul que j'aimais c'est le mien
Et les équipes sur les Skyblogs, qui me suivent au quotidien
À toutes les lettres que j'ai lues, auxquelles je n'ai pas répondu
Je l'avoue c'était tendu, des milliers pour une seule plume
Et grâce à Dieu j'ai compris que le succès est éphémère
Que la presse et les télés ne doivent servir qu'à faire la paix
À tous les paparazzis qui aimaient shooter ma cellulite
Messieurs allez plutôt shooter ce qu'on nous cache en Afrique
Et pour tous ceux qui me sont chers : je me sens mieux dans le noir
Donc je serai souvent en concert si vous désirez me voir
Allume ton briquet dans la salle, ça éclairera l'Afrique
Je viens pour obtenir la palme de la meilleure pompe à fric
Quand les rappeurs se matent le torse pour tomber des gamines
J'me dit qu'peut être le rap est mort, peut être faudrait qu'je le réanime...
Mais heureusement il y a toujours 2-3 trucs sur Booska-p
En 13 ans, j'en ai vu tant palper, se tâter
Entre une Féfé, une Merco, ils voulaient jouer les cainris
Aujourd'hui sont tout pétés, ils n'ont pas d'quoi vivre à Paris!
Je t'explique, J'ai des taupes dans toutes les équipes oh
À tous les hypocrites voici mon chikiflow
Rares sont ceux qui ont l'honneur, mais voici toute ma sympathie
Aux Marseillais qui ont du coeur, à toutes les Mafias K'1 Fry
Je t'explique, l'avenir du rap français se trouve dans le coeur d'une fille
Depuis qu'les MC font des clips, le cul moulé dans des slims !

I am Somebody...

Eh MC… tu vas faire quoi, tu vas me taper, hein ?
Tu vas me faire quoi, tu vas me taper, hein ?
J’suis pas toute seule, ma gueule
J’ai tous mes soldats derrière, ah !!
C’est le retour de la mère, toujours avec le sourire
Même quand je charge e quand je tire !
Elle est pour mon publique celle-là...
Fuck les jaloux, BIG UP, BIG UP, BIG UP, BIG UP ! Pow !
Ça t’énerve, heon ? Allez, viens au concert tu vas t’détendre !

I spent 28 years of my life looking for equilibrium
Even though I was free in my guts, I always felt empty
Prisoner of my torments, I would have done anything to be freed1
My teenage years were fatherless, it was my mom who filled the fridge
Identity crisis, I didn't feel French
I didn't really care about WWII, La Marseillaise2 and Louis XVI
I'm not from here, it's written on my passport
I wanna be a MC, I'll never hold a degree
Always on the fringe while chicks wore skirts and hair clips
My baggy pants were large, I was a fighter! Man! Nothing can stop me!
Thirsty for what's forbidden, I was a rebel without knowing it
Peace and aging softened me so I found something to drink3
My stomach was full, rage was seething deep in my guts
And I wear my heart on my sleeve, I think I've been generous ever since I was little
I don't wanna brag, it's simply the way I am
Even though I played hard, deep inside I was but a feather

I am somebody...

1.68 meter tall, 40 cm wide
I definitely wasn't a motor for young men in heat
And so, in need of attention because my friends were pretty popular,
I put one foot into hope and the other into hip-hop
My ambition: to rap better than all those little rappers
Telling me: wow, you really don't look the part
A first album slammed in too many reviews
I was failure incarnate, hard times, I was indebted
Little broken white girl, black-haired, hard stare
I lost my dignity, sequestered in the wilderness
You know all about my suffering, it made me a cruder woman4
I didn't like how I looked anymore, so I shaved my head
A Pink side, a punk side, either way I wasn't in
And if girls like Kate Moss sniff coke well, I'm ugly!
A girly side, a thug side, a 'vote the style' side
If rap is money, then I'm the queen!

I am somebody...

I made my comeback in 2003, Diam's makes the camping dance
The crazy things I do upset the rap game, but I make the Antilles islands wanna dance
In Africa, I enjoy myself from Gabon to Senegal
Suburban woman wearing Nike sneakers, I walk in the jungle in Guiana
Throughout the French territory, I cumulate the small scenes
I rap, I run, the crowd shouts, I was made for this!
I love people too much, they give me the love I had been missing on
Then I meet my idols, Joey Starr5 and Kool Shen6
In the tunisian desert, in Moroco, I play my songs
And in lieu of dessert, I feel like I'm in Cyprus when I'm in Algeria
First big paycheck, I buy an apartment for my mother
The villa with view on the sea is still too expensive, but it'll come
People watch me, when I bask in the sun you still take my picture
That's why I hit paparazzis and destroy everything on 'Voici'
Those bastards won't get me during a year under the sun
I disappear from under the spotlights and get back into my bubble7

I am somebody...

It's 2006, I'm on stage before the album comes out
When the media knock me down, the public is my atoll
I feel better amongst them, to them I'm BIG
So I try my best not to become a drugged out VIP
Boosted by DJ Dimé8, everywhere, even in stadiums
Belgium and Switzerland stand gaping before the Diam's-Marc fight9
When people attack me I simply unholster my calculator
So they remember how much money 'La boulette' made10
I rap with my heart, I'm having a blast with the crowd
On the first page of every magazine, I get kind of frightened
But when I'm in Cameroun, I realize that France is just like Alaska
Internet made a star out of me, even down in Madagascar
The heat of Ivory Coast, the colors of Tahiti
Nouméa, wise Kanaks talking to me about the rain
I fly over Réunion, over the sea in an helicopter
It's only later I'll understand what the most beautiful sight on Earth is

I am somebody...

And it's now the end of 2007, I end up alone in my apartment
My head is a puzzle, I'm a millionaire
I feel guilty, it is much too heavy for my frail shoulders
Is God really so great? Did I really fulfill my part?
So I'm looking for answers to my doubts, to my scars
Little star, I'm done for, I get out in a jumble
From a psychiatric clinic, the meds are getting to my head
At the Victoire de la musique11, my glory brings me to tears
So I run away, I travel, Mauritius and Bali
I dream about the Maldives, and of walking in Mali, too
My friends support, motivate and watch me
And my mother hides her sorrow under billions of 'I love you's
I'm short on strength when people point at me on the street
I like the love people bestow on me, but not being overestimated
All those looks make me uncomfortable, those girls who burst into tears when they see me
The media's glory is too much for me, so now I look it up and down from afar

I am somebody...

For the time being, I write this song the heart filled with journeys
On my BlackBerry, 'cause Barack made me love merit
November 4th 2008, I'm on a flight for America
I'm living an historical moment in the streets of NYC
Tourists, visas, the face of America is changing
We don't stare each other down anymore, we're proud of where we come from!
The politics of hope fill me with fight
I, too, want to believe it; I, too, am from Kenya!
I, too, want to fight and help the penniless
In the world if I can, and in my desunified country
Far from the Bastille, May 6th, scarves and tear gas
I see myself shouting "Sarkozy, fascist, the people will do you in!"
The tax department knows I wrote a million Euro check to the State
But if God wants it to, it'll be useful for schools, for the ill
I see myself at the accountant and the tax collector's office
I understand that I went up the social ladder and that I'm in a comfortable place

I am somebody...

2009, I know that being on stage isn't my only strength
It also resides in Amnesty and the Secours populaire12
Thanks to radio stations and tv channels for having been my springboard
To the written press and Internet, even though they're full with puppets
May those who love me follow me now, media create those they want to see
It's up to you whether you play my songs or not, I don't give a damn about singles
What really matters to me is what my music brings me
A human touch, far from the fights of my hip hop
I don't want to be stared at anymore, I just want to be accepted
I want my lyrics to be more important than the color of my sweatpants
I don't wanna have anything to do with your shitty late night television debates
It's a motherly fight I'm leading know, it's a sword fight
So I don't care about your forum, the only one I really liked was my own
And the Skyrock13 teams following my every move
To all the letters I received but never replied to,
I gotta admit it was tense, thousands of them for a single pen
And thanks to God I understood that success is only ephemeral
That the magazines and the tv shows can only be used to make peace
To all the paparazzis who enjoyed taking pictures of my cellulite
Gentlemen, you should go and film what is being hidden from us in Africa
And to all those who are dear to me: I feel better in the dark
So I'll be giving out concerts quite often, if you'd like to see me
Light up your lighter in the venue, it'll light up Africa
I'm here to bring home the Best Money-Maker award
When rappers puff out their chests to make young girls fall for them14
I tell myself that maybe the rap is dead, that maybe I should bring it back to life...
But luckily there are always a few new songs on Boosta-p15
In 13 years, I've seen so many people touching and feeling themselves
Between a Féfé, a Mercedes, they wanted to pretend to be american16
Today they're all high, they can't afford living in Paris
I'll explain, I got moles on every team, oh
To all the hypocrites, here's my chick flow
Those who get some honor are scarce, but here is my sympathy
To the Marseillais with a lot of heart, to the Mafia K-1 Fry17
I'll explain, the future of French rap is in the heart of a girl
Ever since MCs put out videos with their ass well-molded in their jeans

I am somebody...