Francis Cabrel "Tôt ou tard s’en aller" Liedtext

Übersetzung nach: EN

Tôt ou tard s'en aller
Par les ruisseaux devant nous
Jusqu'au milieu d'une mer quelconque
Sur le pont brisé d'une jonque
On va tôt ou tard s'en aller

Quelques vestes froissées
Quelques cartons en morceaux
Dans les brouillards huileux de la nuit
Juste nos corps frileux endormis
Sur quelques vestes froissées

J'avais des rêves pourtant
J'avais des rêves
J'avais des rêves pourtant

Voir les trains s'éloigner
Les plafonds chargés de bijoux
Et tous ces gens attablés, heureux
Et nous, sur les bas-côtés, fiévreux
De voir les trains s'éloigner

Quelquefois les enfants demandent
Comment fait-on pour finir ici
Sans doute, je dormais sur une feuille,
Et l'automne m'a surpris !

J'avais des rêves pourtant
J'avais des rêves
J'avais des rêves pourtant

Mais tôt ou tard s'en aller
Par les ruisseaux devant nous
Jusqu'au milieu d'une mer quelconque
Sur le pont brisé d'une jonque
On va tôt ou tard s'en aller

Leaving sooner or later
By the streams before us
To the middle of some sea or other
On the broken bridge of a junk 1
We’ll be leaving sooner or later

A few crumpled jackets
A few boxes in bits
In the oily night mist
Just our chilly bodies asleep
On a few crumpled jackets

I had dreams though
I had dreams
I had dreams though

Seeing the trains pulling away
The ceilings loaded with jewels
And all those people seated at tables, happy
And us, on the verges, feverishly
Watching the trains pulling away

Sometimes the children ask
How do we end up here
No doubt I was sleeping on a leaf
And autumn surprised me!

I had dreams though
I had dreams
I had dreams though

But leaving sooner or later
By the streams before us
To the middle of some sea or other
On the broken bridge of a junk
We’ll be leaving sooner or later