Terroristic russia is bombing Ukraine now.
Please, go and ask your governments to stop them.
Ask to switch them off SWIFT, payments, exports, EVERYTHING!
Help Ukraine financially:
Bank of Ukraine

Слова песни "Sans terre d'asile" Keny Arkana

Перевод на: EN

Fatiguée j'avance, là où l'désespoir est lâche
Ecrasée par terre, la Vie m'a dit " lève toi et marche
Ma fille, va au bout de tes rêves, et méfie toi de l'ordre
Des prisons cérébrales héritées de l'Histoire de l'Homme
Regarde le monde, sans t'imprégner de son mal
Des tonnes de rêves en sommeil, et des être humains façonnables
Des révoltes récupérées, des souffrances grisées
Crimes d'état banalisés comme les enfances brisées
Alors j'ai couru j'me suis retournée, j'étais seule J'ai cherché, et j'ai vu qu'il y avait plein de frères et soeurs !
Plein ! Condamnés à errer ou à rentrer malgré nous dans leurs rangs
Parce qu'il n'y a pas de places pour nous dans leur monde
Le temps voudrait nous corrompre à force de fermer les portes
La Vie m'a dit " méfie toi de l'inertie de ton époque "
Combien de poids nos vies supporte-elles ?
Moi, j'tente d'écrire ce bordel

Sans terre d'asile car la grandeur nous attire
Parachutés dans un monde incompatible avec ce à quoi on aspire
Enfant de la Terre, ici c'est notre âme qu'ils nous ôtent
Etranglés par l'Histoire, ya pas de refuge pour nous autres
Sans terre d'asile, on erre dans l'ère du temps on résiste
Sans poser le genou a terre devant la Bête, j'viens clamer qu'on existe !
Ennemis du 666, on dérange
Epoque apocalyptique, on marche épaulés par les Anges

Trop vrai pour leurs formats, nos aspirations agonisent
Enfermés dans leurs schémas, persécutés par leurs polices
Ici le Diable nous diabolise Nous tente, nous pousse à balle (à fond) dans la pente
Résistante car le droit de vivre est aboli !
Alors j'reste sur mes gardes, sans jamais baisser la mienne
Sans m'rabaisser quoi qu'il advienne
Ils m'ont blessé et a coulé la haine…
Ce qu'ils appellent être " adulte ", c'est commettre l'adultère
Tromper l'enfant qui est en toi, pour devenir ce qu'on t'a dit d'être
La Vie m'a dit " reste toi, méfie-toi de l'illusion
Suis ta voix, elle t'amènera à ta guérison "
Alors j'arpente la vie, esquivant leurs vices de guerre
Sans répit, sans repères, orpheline de terre
Car la planète est séquestrée, qu'il n'y a pas de place pour nous ici
Qu'on nous a dit " faut s'plier ", que ça, c'est pas possible !
En cavale, sans terre d'asile, on est plein à rêver d'un autre monde
On est plein, fait passer le mot, on est plein !!

Sans terre d'asile car la grandeur nous attire
Parachutés dans un monde incompatible avec ce à quoi on aspire
Enfant de la Terre, ici c'est notre âme qu'ils nous ôtent
Etranglés par l'Histoire, y’a pas de refuge pour nous autres
Sans terre d'asile, on erre dans l'ère du temps on résiste
Sans poser le genou à terre devant la Bête, j'viens clamer qu'on existe !
Ennemis du 666, on dérange Epoque apocalyptique, on marche épaulés par les Anges

La Vie m'a dit " n'oublie pas la magie de la sagesse
Dompte tes pensées car d'elles émanent chaque mots puis chaque geste
Ma fille, les germes du concret fleurissent d'abord dans la tête
Enfant de la Terre, tu portes le secret de la Vie
Ma fille prends conscience, sois digne avant tout
N'oublie jamais que tu n'es qu'une infime partie d'un grand tout
Que tout est possible quand on y croit
Car les étoiles dansent autour des coeurs purs,
Donc n'écoute pas les esprits étroits
" Puis la Vie m'a dit " vas, apprends et grandis”
Sèche les larmes de ton visage et oublie l'image de l'incendie
Libère-toi de l'inconscient, reste fidèle à tes convictions
Donne sans retour et Aime sans condition
Souviens-toi de qui tu es, mets une croix
Sur les mauvais doutes et aies confiance en l'Ange Gardien qui veille sur toi
Méfie toi des lois des Hommes, de ces buts
Nephtali arrive le jour des 144 000 des 12 tribus

Sans terre d'asile car la grandeur nous attire
Parachutés dans un monde incompatible avec ce à quoi on aspire
Enfant de la Terre, ici c'est notre âme qu'ils nous ôtent
Etranglés par l'Histoire, y’a pas de refuge pour nous autres
Sans terre d'asile, on erre dans l'ère du temps on résiste
Sans poser le genou à terre devant la Bête, j'viens clamer qu'on existe !
Ennemis du 666, on dérange
Epoque apocalyptique, on marche épaulés par les Anges

Tired, I advance, there where despair is cowardly,
Crushed by the ground, life says to me "get up and walk,
My girl, go to the reaches of your dreams, and do not trust the order,
Of cerebral prisons inherited from the Story of Man,
Look at the world, without it impregnating you with evil,
Of tonnes of dreams whilst sleeping; and of human beings,
Of recovered revolts, of intoxicating sufferings;
State crimes made commonplace like childhood intoxications;
So I competed, I returned, I was alone, I searched, and I saw that there were many brothers and sisters!
Many! Condemned to wander or to return despite our being in rows,
Because there are not the places for us in our world,
The times want to force us to close doors,
Life said to me "don't trust the apathy of your time"
How many weights can our lives support?
Me, I attempt to write this shit.

Without a safe haven because the grandeur attracts us,
Parachuted into a world incompatible with that which we inspire for
Child of the Earth, here is our soul which takes off with our souls;
Choked by the Story, there was no refuge for the rest of us,
Without a safe haven, we wander in the era of time which we resist,
Without falling to one knee in front of the creature, I come to claim that you exist!
Enemy of 666, we disturb,
An apocolyptic age, we walk shoulder to shoulder with the Angles

Too true for their formats, our aspirations die,
Shut in by their schemes, persecuted by their police,
Here the Devil demonizes us, tempts us, pushes us to the shot (at the bottom) of the slope.
Resistant because the right to live is abolished!
So I remain on guard, without ever lowering mine
Without belittling that which happens,
They hurt me and cast hate,
that which they call to be "adult", it's to commit adultery
To deceive the child which is in you, to become that which we said to you to be,
Life said to me, "remain yourself, don't trust the illusion,
Be your voice, it will take you to your healing."
So I stride through life, sidestepping their vices of battles,
Without respite, without repeat, orphan of the ground;
Because the planet sequestrated, that there is not a place for us here,
That we said to ourselves, "you must bend yourself", only that, it's not possible!
On the run, to skip the word, we are full!!

Without a safe haven because grandeur attracts us,
Parachuted into a world incompatible with that which we inspire for
Child of the Earth, here is our soul which takes off with our souls;
Choked by the Story, there was no refuge for the rest of us,
Without a safe haven, we wander in the era of time which we resist,
Without falling to one knee in front of the creature, I come to claim that you exist!
Enemy of 666, we disturb,
An apocolyptic age, we walk shoulder to shoulder with the Angles

Life said to me, don't forget the magic of wisdom,
Tame your thoughts because they emanate in every word and every gesture
My daughter, actual seeds flower in your head,
Child of the Earth you carry the secret of Life,
My daughter takes conscience, be dignified above all,
Never forget that you are nothing more than a tiny part of a great entity,
That all is possible when you believe it,
Because the stars dance around their pure hearts
Then don't listen to their narrow spirits,
Then life said to me, "go, learn and grow"
Dry the tears from your face and forget the image of fire,
Liberate yourself from inconsistence, remain honest to your convictions
Give without return and love unconditionally
Remember who you are, take your cross
On the bad doubts and have confidence in
The Guardian Angel which comes to you,
Don't trust the laws of Men, but these goals,
Nephtali arrives on the day of 144000 of 12 tribes

Without a safe haven because grandeur attracts us,
Parachuted into a world incompatible with that which we inspire for
Child of the Earth, here is our soul which takes off with our souls;
Choked by the Story, there was no refuge for the rest of us,
Without a safe haven, we wander in the era of time which we resist,
Without falling to one knee in front of the creature, I come to claim that you exist!
Enemy of 666, we disturb,
An apocolyptic age, we walk shoulder to shoulder with the Angles